Prise en charge financière totale ou partielle de projets limités dans le temps et ayant un caractère original, novateur ou expérimental.

Pour adolescents(tes) en difficultés sociales, psychiques, relationnelles ou professionnelles.

La fondatrice

Isabelle Hafen est née le 12 janvier 1899, à Lausanne, d'une famille originaire de Thurgovie. Son père, Louis, participa activement à la vie économique lausannoise du début du 20e siècle. Il fut notamment fondateur du Comptoir Suisse ainsi que de la succursale lausannoise de la Banque populaire suisse.

Isabelle Hafen était célibataire et vécut chez ses parents jusqu'à leur décès. Elle-même mourut le 2 juillet 1976, à Lutry, Vaud.

De sa vie on ne sait que peu de choses, à savoir qu'elle fut une pianiste de haut niveau qui, selon les critiques de l'époque, savait captiver par sa manière très personnelle d'interpréter la musique. Elle avait acquis, principalement auprès des professeurs Blanchet et Weingartner un savoir technique et musical si accompli qu'aucune partition, classique ou moderne, n'était en mesure de la mettre en difficulté.

Il faut également relever qu'elle a légué sa bibliothèque musicale au Conservatoire de Lausanne et qu'elle donnait régulièrement des concerts.

Les origines de la fondation

Par testament du 7 juillet 1971, Isabelle Hafen lègue l'ensemble de ses biens à la fondation à constituer, à charge pour cette dernière de créer un centre pour adolescents dissociaux qui ne soient pas encore des délinquants graves, avec possibilité de formation professionnelle et internat ou semi-liberté selon les cas.

Ce centre devait être romand et accueillir, en faisant abstraction de toute considération d'ordre politique, confessionnel ou racial, des adolescents domiciliés dans les cantons de Vaud, Valais, Fribourg, Neuchâtel, Jura et Genève.

Toujours selon les volontés de la fondatrice, le premier conseil de Fondation devait être composé de 9 membres et être présidé par le Dr Rolf Lévi, médecin psychiatre à Neuchâtel. Les gouvernements cantonaux devaient être appelés à désigner chacun un représentant.

Le siège de la Fondation devait être à Lausanne et sa surveillance assurée par les autorités vaudoises.

La Fondation a été constituée par l'exécuteur testamentaire en date du 5 juillet 1976 et inscrite au Registre du commerce de Lausanne le 8 avril 1987.

L'organisation actuelle

Après études et enquêtes approfondies dans toute la Suisse romande, notamment auprès des services officiels de protection de la jeunesse, le premier conseil de Fondation est arrivé à la conclusion que le but assigné par la fondatrice ne correspondait plus aux besoins sociaux de l'époque, d'autres institutions similaires existant déjà en nombre suffisant.

Par voie de conséquence, sur la base d'un avis de droit rendu en mai 1964, dans un cas similaire, par Me Jacques-Michel Grossen, docteur en droit, et avec l'accord préalable de l'Autorité de surveillance des fondations du canton de Vaud, le conseil a décidé de modifier le but de la Fondation de manière à pouvoir soutenir financièrement des institutions et des organismes pour adolescents afin de favoriser la naissance et le développement de projets "pilotes", pédagogiquement, éducativement et thérapeutiquement intéressants, afin de leur permettre d'éclore, de prouver leur utilité et de se faire reconnaître par les services publics ou privés de subventionnement.